Aurélie Filippetti: la palme de la polémique

Valls I est mort, vive Valls II! Avec ce nouveau gouvernement, les ministres ont effectué une chorégraphie millimétrée, qui de tirer leur révérence, qui de changer de poste. Non sans attiser certaines controverses: Aurélie Filippetti qui passe le flambeau à Fleur Pellerin, ou comment revenir sur sa polémique cannoise…

Le nouveau gouvernement de Manuel Valls fait déjà parler de lui. Après le départ d’Aurélie Filippetti – l’ex-ministre de la Culture et de la Communication a fait part de sa volonté de partir dans une lettre adressée au président François Hollande et au premier ministre -, c’est sa consoeur Fleur Pellerin qui reprendra ses différents dossiers. Bien sûr, ses ambitions répondent à celles de sa prédecesseur, comme la lutte déjà entamée contre Google, Amazon et autres Netflix; la gestion de la crise subit par la presse écrite tout en optimisant le basculement vers le numérique, sans oublier la grogne des intermittents liée à la modification de leur convention chômage.

Autant de projets qui ont été un brin étouffés aujourd’hui par une polémique remontant à mai dernier, opposant les deux ministres. Lors du festival de Cannes, Aurélie Filippetti alors présente pour monter les marches du film Saint Laurent de Bonnello, avait été prise à partie dans les colonnes du Canard Enchaîné. Selon le journal satirique, la ministre de la Culture aurait refusé que Fleur Pellerin – alors secrétaire d’Etat chargée du Commerce Extérieur, de la Promotion du Tourisme et des Français de l’étranger, et présente dans la cité cannoise – ne monte les marches à ses côtés, au risque de lui voler la vedette. Le Canard de préciser que la directrice de cabinet de Manuel Valls serait intervenue auprès de celui de Fleur Pellerin pour lui sommer de prendre l’entrée de service. Classe.

Le 26 août, la passation de Filippetti à Pellerin a évidemment remis au goût du jour cette anecdote, certains y voyant la revanche de Fleur Pellerin. Une attitude qui n’a pas plu à l’ex-ministre de la Culture, commentant aussitôt les faits sur Twitter: «Même le jour de mon départ j’ai donc droit aux ragots infâmes sur les marches du festival de Cannes… Quelle misère… Tous mes vœux à Fleur», a précisé Aurélie Filippetti. Alors, diffamations ou ego trip difficile à assumer? Une chose est sûre, en mai prochain, Fleur Pellerin pourra fièrement monter les marches du festival de Cannes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *