Aux Etats-Unis, le cancer colorectal toucherait des patients plus jeunes

De nouvelles recherches américaines ont montré que les taux de cancer colorectal chez les Américains de moins de 50 ans augmentaient.

Sommaire

  1. De plus en plus d’Américains de moins de 50 ans touchés par le cancer colorectal
  2. Vers un dépistage plus précoce ?
  3. Des facteurs de risque déjà identifiés

Cette nouvelle étude, menée par des scientifiques de l’université du Texas à Austin, a pris en compte des informations émanant du registre National Cancer Database américain, des données qui comprenaient plus de 70% des nouveaux cas de cancer dans le pays, pour en déduire les tendances concernant le cancer colorectal depuis 1970.De plus en plus d’Américains de moins de 50 ans touchés par le cancer colorectalLes résultats, parus dans la revue 

CANCER (American Cancer Society), ont montré que le nombre d’adultes américains ayant été diagnostiqués comme souffrant d’un

cancer colorectal avant 50 ans avait continué d’augmenter au cours des dix dernières années, pour passer de 10% en 2004 à 12,2% en 2015.De plus, 51,6% des personnes de moins de 50 ans diagnostiquées l’étaient à des phases plus avancées de leur cancer colorectal en comparaison avec les 40% des personnes de plus de 50 ans.Les adultes africains-américains et hispaniques de moins de 50 ans enregistraient aussi des taux plus importants de ce cancer que les sujets blancs non-hispaniques du même âge.Vers un dépistage plus précoce ?Les taux de diagnostics de ce type de cancer chez les jeunes adultes ont par ailleurs augmenté dans toutes les catégories socio-professionnelles, bien que le plus fort taux de diagnostics émanait des catégories les plus aisées de la population.”De nombreuses études ont montré que les taux de cancer colorectal chez les adultes plus jeunes avaient lentement augmenté aux Etats-Unis depuis les années 1970, mais pour les médecins sur le terrain, ils ont l’impression de voir de plus en plus de personnes jeunes souffrir de cancer colorectal par rapport à il y a 10 ans“, a commenté l’auteur de l’étude, le Dr. Boone Goodgame. “Jusqu’à l’année dernière, les recommandations étaient de faire un dépistage à partir de 50 ans. Nombreuses sont désormais les institutions à recommander un dépistage à l’âge de 45 ans, mais peu de médecins et de patients semblent suivre ces recommandations.”Le Dr. Goodgame a noté que la cause de l’augmentation des taux de ce type de cancer chez les moins de cinquante ans n’était pas évidente, bien que de nouvelles recherches suggèrent qu’elle pourrait être due à plusieurs facteurs ajoutés comme l’augmentation de

l’indice de masse corporelle et les changements du microbiote gastro-intestinal.Des facteurs de risque déjà identifiésDe précédentes recherches avaient déjà établi un lien entre cancer colorectal et trop de sédentarité (les personnes qui regardaient beaucoup 

la télévision), une trop forte consommation d’alcool, de viandes industrielles et un manque d’exercice.Une 

alimentation équilibrée, qui inclut en particulier des noix et des 

céréales complètes, une importante 

activité physique, et une faible consommation d’alcool ont été associées à un risque moindre.L’

American Cancer Society conseille aux adultes de 45 ans de se faire régulièrement dépister contre le cancer colorectal.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *