Bande-annonce D’abord, ils ont tué mon père : Angelina Jolie nous plonge dans l’horreur du régime Khmers rouges

Netflix a dévoilé la bande-annonce de “D’abord, ils ont tué mon père”, plongée angoissante dans un pays qui a connu le pire : le régime répressif des Khmers Rouges. Angelina Jolie adapte à cette occasion l’autobiographie poig

Entre 1975 et 1979, le régime répressif des Khmers Rouges faisait assassiner des centaines de milliers de Cambodgiens. Parmi eux, le père de la petite Loung Ung. Des années après, celle qui est aujourd’hui activiste et écrivain, racontera dans un ouvrage les atrocités dont elle a été témoin dans sa jeunesse. Et c’est Angelina Jolie qui a décidé de porter son autobiographie à l’écran. Netflix dévoile aujourd’hui les premières images de D’abord, ils ont tué mon père (First They Killed My Father en VO) : une bande-annonce oppressante qui nous plonge dans l’horreur de la guerre civile et le quotidien d’enfants soldats.

D’abord, ils ont tué mon père, qui sera disponible le 15 septembre, racontera donc quatre ans du régime de persécution des Khmers rouges à travers le regard d’une petite fille. Mais il s’agira surtout d’un film qui veut “montrer l’amour et le dévouement d’une famille cambodgienne, et célébrer également la résilience de ce peuple ainsi que la beauté de sa culture“, comme l’a annoncé la réalisatrice lors de l’avant-première de son film. Cela fait 10 ans qu’Angelina Jolie souhaitait adapter à l’écran cette histoire forte et touchante. Et plus encore, travailler sur ce projet avec son fils Maddox Jolie-Pitt originaire du pays, qui a participé à l’écriture et à la production.

A l’avant-première mondiale de First They Killed My Father :

Pour cette grosse production, Angelina Jolie a fait le pari d’avoir une équipe technique essentiellement composée de Cambodgiens. La réalisatrice a trouvé son héroïne principale en la personne de Srey Moch Sareum, une petite fille qui tient-là son premier rôle au cinéma. Le cast comprend aussi Kompheak Phoeung (Le Temps des aveux) et Socheata Sveng. Rithy Panh, qui s’est attaqué au sujet douloureux des Khmers Rouges dans l’innovant documentaire L’image manquante est producteur du film.

Un film poignant à découvrir dès le 15 septembre sur Netflix.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *