Canicule 2003 : 70 000 morts en Europe

Chacun se souvient de la canicule qui a endeuillé la France en 2003. 15 000 personnes ont été victimes de cette vague de chaleur. Aucune donnée n’était jusqu’alors disponible pour l’ensemble de l’Europe. C’est désormais chose faite grâce au projet européen CANICULE coordonné par l’Inserm. Et le bilan est lourd ! Plus de 70 000 décès supplémentaires se sont produits au cours de l’été 2003, incluant plus de 20 000 décès supplémentaires avant le mois d’août. « La surmortalité a atteint des niveaux exceptionnels au mois d’août en France, mais la France et l’Italie ont totalisé le même nombre de décès supplémentaires au cours de l’été 2003, 19 490 et 20 089 respectivement » commente Jean-Marie Robine démographe, Directeur de recherche à l’Inserm.
En conclusion, les membres du projet estiment que « durant l’été 2003, une série d’élévations du niveau de mortalité au dessus des variations normales attendues, pour l’essentiel passées inaperçues, a entraîné un nombre considérable de victimes à l’échelle européenne – surtout des femmes -, en plus du surnombre de décès associés à la vague de chaleur du mois d’août ».
Le coordonnateur du projet Canicule, Jean-Marie Robine, recommande un meilleur recensement du nombre de décès, pour de permettre à l’Europe de disposer d’instruments de santé publique efficaces.Source : Communiqué de l’Inserm du 22 mars 2007

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *