DGA Awards 2016 : Inarritu en route vers un 2ème Oscar consécutif avec The Revenant

Elu meilleur metteur en scène par le syndicat des réalisateurs américains, Alejandro Gonzalez Inarritu est, plus que jamais, le favori à sa propre succession aux Oscars, où il pourrait faire un doublé grâce à “The Revenant”.

Et si Alejandro Gonzalez Inarritu marquait l’histoire du cinéma en 2016 ? Déjà récompensé grâce à Birdman l’an dernier, le Mexicain a de nouveau été sacré par ses pairs de la Directors Guild of America pour The Revenant, et devient ainsi le premier à conserver son trophée d’une année sur l’autre, depuis la création du prix en 1949.

Grâce à cette distinction, l’auteur de Babel et 21 grammes paraît également bien placé pour rejoindre le club très fermé des réalisateurs oscarisés deux années de suite, composé pour l’instant de trois personnes : Lewis Milestone en 1929 et 1930 (Frères d’armes puis A l’ouest rien de nouveau), John Ford en 1940 et 1941 (Les Raisins de la colère et Qu’elle était verte ma vallée) et Joseph L. Mankiewicz en 1950 et 1951 (Chaînes conjugales et Eve).

Avec ce second DGA Award consécutif, remporté face à Ridley Scott (Seul sur Mars) ou George Miller (Mad Max : Fury Road), Alejandro Gonzalez Inarritu est donc plus que jamais le favori à sa propre succession. Un doublé historique qui paraît d’autant plus plausible que, sur ces dix dernières années, le vote de la Directors Guild of America et des Oscars n’a divergé qu’à une seule reprise : en 2013 lorsque Ben Affleck, snobé par l’Académie, avait reçu le prix du syndicat pour Argo. Résultat des courses le 28 février.

Un prix qui récompense “un choc, une expérience” :

The Revenant : un choc, une expérience, un voyage, une extase

Comme Alejandro Gonzalez Inarritu, Alex Garland a lui aussi marqué l’histoire lors de cette cérémonie, en devenant le tout premier metteur en scène à recevoir le DGA Award du Meilleur Réalisateur pour un Premier Film, grâce au troublant Ex Machina. Un long métrage dans lequel on retrouve notamment Domhnall Gleeson, également à l’affiche de… The Revenant.

Du côté des séries, la cinquième nomination aura été la bonne pour David Nutter, récompensé pour sa mise en scène de l’épisode 10 de la saison 5 de Game of Thrones (“La Miséricorde de la mère”), face à Steven Soderbergh (The Knick), Matthew Weiner (Mad Men) ou Michael Engler pour le final de Downton Abbey. Premier sacre également pour Chris Addison, élu Meilleur Réalisateur de Série Comique pour le final de la saison 4 de Veep, dans la lignée du succès du show aux derniers Emmy Awards.

“Game of Thrones” également sacré aux PGA Awards cette année :

Notons enfin que le trophée du Meilleur Réalisateur de Téléfilm ou de Mini-Série est revenu à Dee Rees pour Bessie, une semaine après le triompge de Queen Latifah dans cette catégorie aux Screen Actors Guild Awards, et que celui du Meilleur Réalisateur de Documentaire a été remis à Matthew Heineman pour Cartel Land, découvert à Sundance en 2015.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *