Elton John, un livre pour parler du sida

A 66 ans, le chanteur se confie sur sa vie dans son premier livre Love is a Cure, qui paraît aujourd’hui en Grande-Bretagne. Un récit dans lequel il aborde sans tabou la question du sida.

«L’amour est le remède». Le titre peut sembler naïf mais il est lourd de sens pour la star de la pop star britannique. Dans son livre, Elton John a choisi de parler du sida, une maladie qui a été fatale à plusieurs de ses proches dont Freddie Mercury. Alors que le VIH faisait des ravages dans le milieu homosexuel durant les années 80, Elton John regrette aujourd’hui de ne pas s’être engagé plus tôt pour lutter contre ce fléau. «J’avais peur de m’exprimer parce que j’étais moi-même complètement dépendant à la drogue» , écrit-il. En 1992, la star crée une association pour apporter des soins aux malades et lutter contre les préjugés liés à la séropositivité, la Elton John Aids Foundation.

A 66 ans, son livre lui donne une autre occasion de faire une bonne action puisque les bénéfices des ventes seront reversés à l’association. « C’est une maladie qui ne peut pas être soignée avec un vaccin miraculeux, mais en changeant les mentalités, en fournissant un effort collectif pour briser les barrières sociales et construire des ponts de compassion», explique l’interprète de Candle in the Wind.

Pacsé à David Furnish depuis 2005 et heureux papa du petit Zachary, né d’une mère porteuse en 2010, le compositeur évoque aussi de sa vie de famille. «Zachary nous apporte un bonheur incroyable et nous fait ressentir un sens des responsabilités et un amour immense. Il vient avec nous partout, il adore voyager, c’est un enfant heureux», raconte son père. Une famille formidable, en somme.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *