Ghostbusters : des scènes coupées du film ont été retrouvées

Plus de 30 ans après la sortie du premier “Ghostbusters”, des séquences inédites ont été retrouvées dans les archives personnelles du réalisateur Ivan Reitman. Dans l’une d’elles, le personnage de Dan Aykroyd reçoit la visite d’une jolie revenante…

Trois VHS poussiéreuses et usées par le temps, anodines en apparence mais qui, si on y regarde de plus près, portent toutes la mention “Ghostbusters” inscrite au marqueur noir…

Ces cassettes vidéo récemment retrouvées dans les archives personnelles du réalisateur Ivan Reitman et dont la photo a été postée sur le compte Facebook officiel de Ghost Corps contiennent en réalité des scènes coupées qu’aucun fan de la saga S.O.S. Fantômes (Ghostbusters, en VO) n’a encore eu la chance de visionner.

Alors qu’on peut lire “Honey Mooners”, “Bill Murray” et “Fort Detmerring” sur les étiquettes de ces objets encore bien mystérieux, il semblerait que la scène présente sur la troisième VHS implique Ray Stantz, le personnage incarné par Dan Aykroyd dans le film. 

Ainsi que l’explique la page de Ghostbusters Wiki, on le retrouve en effet seul face à un miroir dans le quartier des officiers de Fort Detmerring, en train d’essayer un uniforme. Alors qu’il finit par s’endormir sur un lit, les objets présents dans l’armoire commencent à s’agiter, trahissant la présence d’un spectre rose que le détecteur de fantôme, étant éteint, ne peux pas remarquer. Le spectre se transforme en jolie jeune femme qui s’avance vers Ray, commence à descendre vers sa ceinture et disparait finalement lorsque ce dernier se réveille, la braguette ouverte. 

Si elle n’a pas été conservée telle quelle dans le film, cette séquence a tout de même donné naissance à l’un des segments du célèbre montage dans lequel on peut entendre la chanson-titre du film. Quant à la VHS portant la mention “Honey Mooners”, il semblerait qu’elle contienne une scène coupée déjà connue des fans (et en tout cas disponible sur Youtube), dans laquelle un couple se retrouvait terrorisé par un ectoplasme dans une chambre d’hôtel…

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *