Gérard Longuet, un comique qui ne s’ignore plus

Comme chaque année, le traditionnel prix de l’humour en politique réunis le gratin des ministres et ex ministres. Entre récompenses et petits pics, l’ambiance fut électrique.

«Hollande est pour la mariage pour tous… sauf pour lui». Un trait d’humour plus ou moins drôle selon certains mais qui vaut à Gérard Longuetle Grand prix du Presse club, humour et politique. Une récompense ultime pour l’ancien ministre de la Défense et des anciens combattants qui ne s’était pas illustré par beaucoup de victoires lors de son mandat. Réélu sénateur de la Meuse, Gérard Longuet n’est pas venu chercher son prix mais on imagine bien sa grande joie d’en être honoré.

Un autre cadre de l’UMP était lui, bien présent hier au Press Club à Paris. Jean-François Copé a reçu une mention spéciale pour sa petite phrase «à l’UMP, nous apprenons la démocratie. C’est assez nouveau.». Une belle preuve autodérision pour le nouveau président de ce groupe politique.

En marge de ces deux récompenses décernées par le jury de Jean Miot, les internautes ont également pu féliciter le politique le plus émérite de l’année selon eux. Jean-Luc Romero et son «un gay qui vote à droite, c’est comme une dinde qui vote pour Noël» on fait l’unanimité. Le conseiller régional socialiste d’Ile de France, qui s’essaye souvent aux bons mots sur Twitter était très heureux lundi soir de venir cherche sa récompense.

Un autre qui a peut-être préféré passer la soirée derrière son Smartphone, c’est Jean-Luc Mélenchon. Le leader du Front de Gauche a reçu une mention spéciale pour son tweet «Je suis plus nombreux que jamais». Un message bien moins limpide mais avec surement autant de second degré que sa sortie plus récente ou il avouait «ne voyager qu’en première classe».

Finalement Marisol Touraine et Jean-Jacques Urvoas ont peut-être prix exemple sur leur confrère Mélenchon. La ministre de la santé et l’ancien président PS de la commission des lois à l’Assemblée nationale ont touts deux reçus des prix de l’encouragement. La socialiste avouait il y a peu que certains «médicaments soignent quand même» , et on la remercie pour cette information. Son homologue de gauche a lui eu la franchise de déclarer qu’être «ancien ministre, c’est s’asseoir à l’arrière d’une voiture et s’apercevoir qu’elle ne démarre pas»…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *