J-Lo embarrassée par sa sextape en scooter!

doit faire face à une nouvelle vague d’images coquines privées filmées par son ex-mari. Il dit posséder des images de la chanteuse exposant ses zones intimes sur la selle d’un scooter! Caliente!

Outre des cours de chant ou de comédie, les futures célébrités devraient apprendre à se défier des camescopes, appareils photos, téléphones portables… enfin de tout ce qui porte un objectif pas forcément bienveillant. Dernière victime en date de la manie des sextapes, Jennifer Lopez dont l’ancien compagnon a élégamment brandi la menace de diffuser des films de la bomba latina exposant son intimité, notamment en public ! Chacun ses fantasmes.

L’ex de J-Lo, Ojai

, marié moins d’un an avec Jennifer Lopez en 1997, se dit détenteur de plus de 20 heures de vidéos de la chanteuse et entend bien lui faire rendre gorge avec cette arme numérique. Et là est tout le combat actuel de Jennifer Lopez qui déploie autre chose que ses charmes pour bloquer la diffusion des images en question.

D’autant que certaines d’entre elles prouveraient que J-Lo n’a pas toujours été très à cheval sur la pudeur. Car si l’existence de ces images est connue depuis longtemps (Ojai voulait en faire un film, rien que ça !), le contenu de certains morceaux choisis récemment dévoilés met la chanteuse dans une position délicate. Selon Ed Meyer, le porte porte-parole de Ojai Noa: « Jennifer Lopez conduit un scooter à Cuba tandis qu’elle s’adresse à la caméra ainsi qu’à de nombreux passants tout en exposant son intimité à la vue de tous, à la manière de

, Britney Spears et Lindsay Lohan ».

Un point de vue particulier sur J-Lo sans dessous révélé par le site Radar Online, qui a déclenché l’ire de la star. Laquelle veut maintenant faire valoir une précédente injonction du tribunal interdisant la diffusion et l’exploitation d’images privées. Telle est la mission de ses avocats. Ce qui va être dur avec une preuve d’exhibitionnisme du joli petit lot et son ex obsédé par le pèze…

Jean-Frédéric Tronche

Mercredi 1er décembre 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *