Le tabagisme des ados repart à la hausse !

Le tabagisme des adolescents, et particulièrement celui des plus jeunes, est largement reparti à la hausse depuis 2008. Selon Alliance contre le tabac et le Comité National Contre le Tabagisme (CNCT), qui qualifient cette hausse d’“explosive“, les mesures relatives à la lutte contre le tabagisme des jeunes doivent être rapidement appliquées et renforcées.

 Depuis l’application du premier Plan Cancer en 2003/2004, le tabagisme des adolescents était en baisse. Pourtant, une étude menée par l’association Paris Sans Tabac sur des élèves parisiens montre que la consommation régulière de tabac a plus que doublé chez les 12-15 ans entre 2007 et 2010, passant de 2 % à 4,9 %. L’année 2010 joue pour une part “très significative“ dans cette augmentation. D’autre part, plus de 20 % des garçons et plus d’un quart des adolescentes de 17 ans sont fumeurs quotidiens, faisant des jeunes français les premiers consommateurs de tabac d’Europe. Cette situation s’avère donc préoccupante. Si la volonté de fumer quelques cigarettes répond davantage à un phénomène de mode à cet âge, voire d’expérimentation, c’est aussi à cette période que la dépendance au tabac, drogue très addictogène, s’installe le plus vite. En conséquence le CNCT alerte les pouvoirs publics “sur la nécessité de faire appliquer les mesures de prévention empêchant les industriels du tabac de vendre leurs produits auprès des jeunes“. Le comité appelle aussi à une relance “d’une politique énergique contre le tabagisme“, délaissée selon ce comité depuis 2007. L’interdiction de la vente de paquets de cigarettes aux mineurs (comme celle d’alcool), votée au début de l’été 2009, n’est en effet toujours pas entrée en application, ainsi que l’interdiction des cigarettes parfumées… Quant aux images chocs sur les produits du tabac,

le décret a enfin été signé par la ministre de la santé, mais les industriels ont entre 1 et 2 ans pour le mettre en application… Les associations contre le tabagisme appellent à promouvoir les campagnes dénonçant les pratiques de manipulation des industriels du tabac à l’égard des jeunes. L’instauration des paquets sans logo (lire notre

article à ce sujet) serait également “une disposition dont l’efficacité a été prouvée“. Selon le Professeur Martinet, président du CNCT, “sans volonté politique et en laissant les fabricants de tabac et les buralistes vendre leurs produits à nos enfants et adolescents, la situation du tabagisme dans notre pays continuera à s’aggraver“. Mais une véritable politique de prévention est-elle possible face au lobbying soutenu et efficace des industriels du tabac ?

Catastrophique reprise du tabagisme chez les collégiens parisiens  Frédéric Tronel
 Sources :
 – “Catastrophique reprise du tabagisme chez les collégiennes et collégiens parisiens“, Résultats de l’enquête Paris Sans tabac, 6 mai 2010

téléchargeable en ligne ou visualisable ci-dessus (Scribd) – Communiqué de presse du Comité National Contre le Tabagisme – 6 Mai 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *