Les formats alimentaires changent, soyez vigilants !

Depuis le 11 avril, les formats d’une centaine de produits ne sont plus réglementés. Les consommateurs devront désormais encore davantage ouvrir l’oeil pour détecter le meilleur rapport quantité/prix…

Depuis quelques jours, certains produits ne sont plus vendus sous des formats standardisés : par exemple le beurre existe maintenant en dehors des 125 g ou des 250 g traditionnels. Les formats d’une soixantaine de produits alimentaires et d’une quarantaine d’articles non alimentaires ne sont à présent plus encadrés, l’objectif étant de simplifier la législation européenne. Seuls les alcools, autres spiritueux et les pâtes seront toujours vendus dans leurs formats classiques.Au milieu de cette jungle de nouveaux formats et de nouveaux prix, les consommateurs vont sûrement être un peu perdus. Cette nouvelle législation va compliquer leurs achats quotidiens : les paquets de 900 g ressemblent à se méprendre à ceux de 1 kg, les maxi-formats, soi-disant plus avantageux, coûtent plus cher au kilo que les paquets classiques… Mais encore faut-il avoir le prix au kilo indiqué de façon claire et ce sous chaque format… En effet le seul indicateur fiable pour le consommateur est le prix au kilo ou au litre, dont l’affichage est obligatoire mais encore trop peu visible. En conséquence l’association nationale de consommateurs et d’usagers, la CLCV, demande aux professionnels d’assurer une véritable transparence sur les prix. En attendant cette hypothétique évolution, ouvrez l’oeil ! Source : communiqué de presse CLCV, 16 avril 2009

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *