Les hommes mariés sont-ils plus civilisés ?

Depuis qu’il s’est marié, Robert n’est plus le même. Il boit modérement, décline votre invitation pour une soirée de folie jusqu’au petit matin et préfère aller au restaurant plutôt que voir un match de Ligue des Champions au bar du coin ! Pour votre plus grand désarroi. Le mariage a-t-il changé Robert ou lui a-t-il permis de révéler sa vraie nature ? Un peu des deux semble-t-il…

Cet exemple, bien que caricatural, illustre bien la problématique d’une récente étude américaine qui s’est penché sur le comportement des hommes mariés. D’après les résultats, il semblerait que ces derniers soient moins enclins que leurs camarades non-mariés à avoir un comportement antisocial et agressif. Cette particularité résulterait à la fois du caractère initial de l’homme (les antisociaux se marient moins) que des conséquences du mariage, qui tendrait à inhiber les tendances antisociales de ces Messieurs…Pour reprendre l’exemple de Robert le bon copain, vous vous êtes certainement demandé ce qu’il lui était arrivé. Si c’est sa femme qui avait fait de lui un homme plus calme ou s’il a toujours été ainsi sans jamais le montrer… Si de précédentes recherches ont relié le mariage avec une diminution des tendances illégales ou agressives masculines, il restait encore si cette union en était à l’origine ou n’en était que le révélateur.Pour le savoir, Alexandra Burt, généticienne comportementaliste et ses collègues, a étudié les effets du mariage sur les comportements antisociaux chez des jumeaux. Son équipe a suivi 289 paires de jumeaux masculins, vus chacun à 17, 20, 24 et 29 ans. Tous ont été interrogés afin d’évaluer leur tendance antisociale grâce à un questionnaire type sur les troubles antisociaux de la personnalité (DSM-III-R).Résultat : les hommes les moins “antisociaux“ à 17 et 20 ans étaient plus à même d’être mariés à 29 ans. Et dans une paire de jumeaux, si l’un était marié et l’autre non, c’est le plus antisocial qui était resté célibataire. Des résultats difficilement comparables avec de précédentes études, le taux de mariage ayant significativement baissé ces dernières années, alors que le mariage était plus courant dans les années 1950.En guise d’explication, Alexandra Burt estime ainsi qu’“il n’est pas certain que ce soit le mariage qui inhibe directement les comportements antisociaux. Par contre, on peut penser que le mariage est un marqueur pour d’autres facteurs“. Ainsi, un homme marié aura moins l’occasion de “traîner avec des voyous“ qu’un célibataire. Ces liens sociaux, ses amis ne seront pas (plus) les mêmes. Enfin, plus le mariage est solide, plus l’effet anti-antisocial du mariage sera fort…Emeline DufourSource :“Why Married Men Tend to Behave Better“, Science Daily, 7 décembre 2010 Retrouvez le résumé de l’étude :

“ Does Marriage Inhibit Antisocial Behavior?“,S. Alexandra Burt, Arch Gen Psychiatry, 12 décembre 2010.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *