Lille : cinquante personnes vont porter plainte contre l’État pour empoisonnement au glyphosate

#AlertePollutionRivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?élu EELV et participant à l’étudeà France Bleu NordCes cinquante volontaires s’étaient soumis à des prélèvements, le 12 janvier dernier, pour voir si ce désherbant classé comme cancérogène probable par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), était présent dans leurs urines. La réponse de ces analyses est positive, détaille France Bleu : les 50 volontaires présentent des taux allant de 0,35 nanogramme par millilitre à 2,05 nanogrammes, avec une moyenne de 0,88 ng/ml. La limite autorisée dans l’eau potable est de 0,1 ng/ml.L’interdiction comme seule solutionLa lecture des résultats a “surpris” Stéphane Baly qui “consomme principalement du bio” et “n’est pas jardinier”. Cet élu EELV de Lille et participant à l’étude a confié à France Bleu qu’il “ne devrait donc pas être en contact avec du glyphosate”. Plusieurs plaintes du même type ont déjà été déposées, notamment auprès du TGI de Toulouse, ou encore en Bretagne. Mi-janvier, le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, avait qualifié “d’inquiétante” la présence de glyphosate dans les urines des Français, rappelant que la France s’est engagée à sortir à 80% du glyphosate d’ici à 2021.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *