MST : Un vaccin efficace contre la chlamydia en cours de développement

Des chercheurs américains dévoilent les premières étapes très prometteuses de la mise au point d’un vaccin contre la chlamydia, cette maladie sexuellement transmissible (MST), silencieuse, qui touche 113 millions de personnes dans le monde chaque année et qui peut mener à l’infertilité.

Un vaccin contre la chlamydia pourrait bientôt voir le jour.

Chlamydia : une infection sexuellement transmissible qui avance masquéePubliés dans la revue spécialisée Vaccine, les travaux des chercheurs américains de la McMaster University pourraient prévenir le monde entier d’une MST grave et répandue : la

chlamydia. Cette maladie, transmise lors de relations sexuelles orales, anales ou vaginales non protégées, est rarement traitée, car complètement asymptomatique, c’est-à-dire silencieuse. Elle conduit la plupart du temps à des maladies infectieuses inflammatoires pelviennes, de la prostate et des testicules et à

l’infertilité. L’étude révèle la promesse d’un vaccin peu coûteux qui serait capable également de guérir les pathologies liées à l’infection. “Nos recherches ont identifié de nouveaux antigènes importants qui pourraient être utilisés dans l’élaboration d’un vaccin pour empêcher ou éliminer les conséquences de l’infection non traitée“, explique le docteur David Bulir, l’un des co-auteurs.Le fameux antigène prometteur, le BD584, a, selon les scientifiques, pu réduire les maladies liées à la bactérie de 95%. L’antigène a diminué par exemple de 87,5 % l’hydrosalpinx, la présence d’une poche contenant du liquide dans une trompe utérine, pouvant menée à la stérilité.Vers un vaccin simple contre les chlamydiaPlus largement, “ce vaccin pourrait protéger contre toutes les atteintes liées à la bactérie “chlamydia trachomatis” , y compris le trachome (une infection de l’oeil, qui peut causer une cécité, et affecte des millions de personnes, NDLR)“, se félicitent les chercheurs.”Le vaccin serait administré facilement par le nez de manière indolore sans exiger le geste de professionnels de santé hautement qualifiés“, indique le docteur Bulir.Pour approfondir la mise au point du vaccin, les scientifiques vont désormais tester son efficacité contre les affections différentes provoquées par la chlamydia et dans des formulations différentes. En effet, il existe trois types de chlamydia qui atteignent particulièrement l’homme : chlamydia trachomatis, Chamyldia pneumoniae et chlamydia psittaci, responsables de pneumonies et de maladies respiratoires.La bactérie chlamydia trachomatis se transmet aussi par l’échange de

jouets sexuels, de liquides biologiques, et le contact des muqueuses. Elle est rarement transmise par

cunnilingus. La chlamydia peut aussi être transmise au nouveau-né par sa mère infectée pendant l’accouchement. Dans 3/4 des cas, ce sont des adolescents et les jeunes adultes âgés de 15 à 24 ans qui sont touchés. En France, 1,4% des hommes et 1,6% des femmes de 18 à 44 ans en sont atteints.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *