OGM : débats houleux à l'Assemblée nationale

Alors que l’organisation écologiste Greenpeace a déversé hier 9 tonnes de maïs devant le siège parisien de l’UMP, le débat sur les organismes génétiquement modifiés (OGM) s’ouvre aujourd’hui à l’Assemblée nationale.

Après avoir été étudié par les Sénateurs en février dernier, le projet de loi encadrant les conditions de culture et de gestion des OGM va être examiné dès aujourd’hui par les députés. La polémique enfle depuis l’adoption par le Sénat d’un texte garantissant “le droit de produire avec ou sans OGM“. Les détracteurs des OGM reprochent par ailleurs aux Sénateurs d’avoir remplacé la mise en place d’une “Haute Autorité sur les OGM“ par un “Haut Conseil des biotechnologies“ aux missions encore floues… Il sera composé d’un “comité scientifique“ formulant des “avis“ et d’un “comité de la société civile“ formulant des “recommandations“… Une distinction dénoncée par les associations anti-OGM qui estime qu’elle entraîne de fait une primauté aux scientifiques souvent favorables aux biotechnologies.
Selon toute vraisemblance, les députés PS, PC et Verts devraient rejeter le projet de loi, alors que les avis restent partagés dans les rangs de la majorité.
Les associations écologistes réclament une agriculture à “zéro pour cent d’OGM“. Pour sa part, Bernard Accoyer (UMP), le président de l’Assemblée, confiait hier ses regrets à propos de“l’amalgame entre les intérêts privés, probablement critiquables, et les OGM qui sont vitaux pour l’avenir de notre agriculture, de notre agronomie, de la recherche et des nouveaux médicaments“.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *