Seul 1 Français sur 3 se dit prêt à "bûcher" le jour de Noël

Rester au bureau quand les autres se réunissent autour d’une bonne dinde aux marrons et d’une part de bûche glacée ? Un sacrifice que les Français sont de moins en moins enclins à faire, selon un récent sondage commandé par l’agence d’interim QAPA.

Cette enquête montre que plus de 66% des Français ne sont “pas du tout prêts” à aller travailler le 25 décembre, contre 46% selon le baromètre il y a deux ans. Dans les faits, seule une minorité de sondés déclare travailler le jour de Noël : 6% contre 94%. Seul motif qui pourrait motiver les sondés à prendre le chemin du bureau un jour de fête : la paie. En effet, 71% des femmes et 68% des hommes accepteraient de travailler le jour de Noël contre plus d’argent. Un facteur qui passe bien avant l’injonction par l’employeur de travailler (15%) ou le fait de ne pas célébrer Noël (14%).Les vacances semblent également plus importantes aux yeux des sondés comparé à 2017 : 48% des Français seront plus nombreux à prendre quelques jours de congés entre Noël et le jour de l’an, contre 42% il y a deux ans.Les sondés estiment par ailleurs à 62% que les grèves actuelles en opposition à la réforme des retraites proposée par le gouvernement vont gâcher “leurs festivités de fin d’année”. Le sondage ne précise toutefois pas si les raisons évoquées par les personnes interrogées concernent les difficultés rencontrées dans les transports ou le mouvement social en lui-même.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *