Sicile : le retour des cireurs de chaussures

Dans le centre-ville de Palerme, en Sicile, impossible de les louper, les cireurs de chaussures sont de retour dans la rue. “Nous n’avons pas beaucoup d’opportunités de travail, des usines chez nous, il n’y en a pas, explique Vincenzo Croce, sans emploi jusqu’à il y a quelques mois. Les années passent, tu arrives à 30 ans alors tu te jettes sur ce que tu peux, parce qu’il faut bien avoir un emploi.” Longtemps, en Italie, les cireurs de chaussures étaient des enfants pauvres, mis en lumière au cinéma.40% des adultes sans emploi en SicileDisparu des rues dans les années 1970, le petit artisanat est de retour. Mais ce sont désormais des adultes qui l’exercent, car en Sicile, 40% n’ont pas d’emploi. “Il n’y a pas de revenu fixe, c’est plus ou moins 15, 20 ou 25 euros par jour, ça dépend, détaille Enza Lo Giudice. Tu ne deviens pas riche avec ce travail, bien sûr, mais tu manges.” Les clients, eux, restent friands de ce service. À Palerme, le revenu moyen est inférieur de moitié au reste de l’Italie.Le JT

  • JT de 13h du vendredi 5 avril 2019 L’intégrale

Les autres sujets du JT

  • 1

    Vosges : un tour de France pour l’emploi des seniors

  • 2

    Médicaments : la fin du monopole des pharmacies ?

  • 3

    Loire-Atlantique : l’inquiétude des cancers pédiatriques

  • 4

    Algérie : une mobilisation contre le pouvoir en place

  • 5

    Européennes : les Britanniques vont-ils devoir voter ?

  • 6

    Brexit : le casse-tête du Parlement européen

  • 7

    Suisse : les salariés français sont courtisés

  • 8

    Sida : le parcours d’une combattante

  • 9

    SNCF : journal de bord d’un contrôleur

  • 10

    Les chèques-vacances sont-ils toujours aussi avantageux ?

  • 11

    Économie : quelles sont les aides pour partir en vacances ?

  • 12

    Pétanque : un fabricant français à la pointe

  • 13

    Feuilleton : le monde à la baguette (5/5)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *