Tatouage au henné : il faut souffrir pour être belle…

Combien de fois cet été ne vous a-t-on pasabordé dans la rue ou sur la plage pour vous proposer undiscret petit tatouage au henné ? Vous avez surésister à cette tendance très mode et peutêtre avez-vous eu raison. Si le henné lui-mêmeest sans risque, les nouveaux artistes qui maquillent votre corps yajoutent parfois un produit, le paraphénylène diamine(ou PPD), ayant la propriété de rendre cette teintureplus noire. Outre la couleur qu’il confère au petitdessin que vous auriez pu vous faire faire surl’épaule, le PPD est également àl’origine d’allergies : la zone tatouée enflealors, rougit et démange. Bjorn Hausen, du Centre dedermatologie de Buxtehude précise dans la revue del’Association médicale allemande, “Deutsches Erzteblatt“ quecette hypersensibilité peut parfois durer tout le reste dela vie…
Alors toujours tentée par des mains de princesseéthiopienne ?
Sources : New Scientist, 15 août 2001

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *