Virginie Efira se confie sur ses années bimbo : « Je me suis calmée sur tout ça »

Qu’est-ce qu’être sexy ? Virginie Efira a tenté de répondre à cette épineuse question dans une interview accordée à nos confrères des Inrocks. Et sa définition du terme a légèrement évolué ces dernières années…

Sublime dans Sibyl, le dernier film de Justine Triet présenté à Cannes en mai dernier, Virginie Efira est l’une des actrices les plus en vue du cinéma français. Sur les marches du palais des Festival, les photographes n’avaient d’yeux que pour elle. Sexy en diable à 42 ans, la maman d’une petite Ali née en 2013, a pourtant une définition bien à elle du mot “sexy”. “Dans le corps d’une femme, ce sont les parties molles que je trouve sexy. Pas une cuisse fuselée mais un sein, du ventre, une cuisse qui bouge” confie-t-elle dans une interview aux Inrocks cette semaine. Pour Virginie Efira, pas besoin d’en faire trop : “Quelqu’un qui semble assez riche intérieurement pour ne pas avoir besoin de se plier à toutes les normes pour entre en rapport avec l’autre.”

Pourtant, l’ex présentatrice de la Nouvelle Star reconnait qu’il fut un temps où elle avait elle-même tout d’une bimbo. Robe moulante, talons hauts, décolleté vertigineux, Virginie Efira dévoilait alors son corps sans retenu : “Quand j’étais jeune j’avais tout l’attirail du sexy volontaire et normé. Je ne voyais pas l’intérêt de porter des vêtements qui ne laissaient pas apparaître la moitié de mes seins, je me maquillais autant qu’une drag queen, je portais exclusivement des talons et une chaîne à la cheville.” Mais le temps a fait son oeuvre, et l’actrice a finalement compris qu’elle pouvait être aussi belle et sexy en en montrant moins : “Maintenant que je suis moins timide et plus vieille, je me suis calmée sur tout ça.

Mais il est toujours une chose avec laquelle Virginie Efira a toujours du mal à être en paix : “Se sentir sexy dans le sens de se sentir quelqu’un de désirant, voire de désiré (chose sur laquelle nous avons moins de prise malheureusement) est quand même quelque chose que je recherche encore.” A voir le regard que son compagnon Niels Schneider pose sur elle à chacune de leurs apparitions, Virginie Efira semble n’avoir aucun souci à se faire de ce côté là.

Crédits photos : OLIVIER BORDE / BESTIMAGE

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *